Navigation Menu
Wwoofing #2 – Leña y Cocina

Wwoofing #2 – Leña y Cocina

By on Déc 21, 2014 in | 0 comments

Wwoofing #2  Luis Miranda   Où ? Coyhaique, Patagonie Chilienne Quand ? Deux semaines en novembre Source : Liste wwoof chili http://www.wwoofchile.cl/   Activités réalisées  :    Wwoofing dans une « parcela », petit camp tenu par un jeune couple dans les hauteurs de Coyhaique avec une vue magnifique sur toute la vallée. Ils font du tourisme rural l´été ( balade a cheval, rafting), le reste de l´année ils s´occupent de la ferme. Les journées de travail ne sont pas vraiment réglées, mais c´est plutôt tranquille dans l´ensemble. Le réveil se fait généralement vers 9h et on ne travaille pas plus de 5h par jour. Lorsque nous sommes arrivés, nous avons été accueilli par Abi, la femme de Luis. C´est une Anglaise qui vit depuis 8 ans dans la région. Luis est arrivé 3-4 jours après, en plus de s’occuper du camp, il lui arrive de faire guide personnel dans la région. Tâches quotidiennes :  Nourrir les poules Arroser les plantes dans la serre (c´est très rapide, elle est minuscule) Nourrir les chiens Aller voir les chevaux S´occuper de la maison : vaisselle, balai, mettre la table… Cuisiner : Abi n´est pas très bonne cuisinière. Du coup des qu’on avait l´occasion nous faisions des tartes, clafoutis, pain, pancake et autres douceurs. Autres taches : Faire de la confiture, des sopaipillas ( pains frits typiques du chili) Leña : La leña, c´est le bois pour se chauffer et ça représente pas mal de travail. il faut le ramasser dans la forêt, le charger dans la camionnette, le décharger et le ranger. Dresser un cheval pour qu´il puisse être monté par les touristes. Tuer et découper une brebis (ad libitum!) Autres petites tâches ponctuelles Faire des tas de crottes de chevaux! ( pour faire pousser l’herbe) Ramasser des galets (pour consolider une partie de la maison) Consolider la clôture pour les poules Points forts Le point fort de ce wwoofing, c´est l´ambiance créée par Luis. Il adore rire et faire rire. Pas mal de rencontre: Luis accueille d´autres wwoofers et couchsurfers du monde entier (une allemande, une chilienne, une américaine et un israelien pendant notre séjour). L´ambiance et encore plus conviviale quand la maison est pleine. Luis adore les asados (barbecues), c´est l´occasion de passer de bonne soirées avec ses potes chiliens. L´endroit est magnifique! Abi...

Read More
Hola Chile!

Hola Chile!

By on Déc 3, 2014 in Le voyage, Uncategorized | 0 comments

Hola Chile!   Nous quittons le camps du Gaucho Carlos pour revenir une nuit à El Calafate. Pas que cette ville nous manque mais pour des raisons plus pratiques de logistique, afin de s’expédier vers le nord à destination de notre prochain wwoofing au Chili. Nous n’y avions passé que trois jours, mais le retour à El Calafate nous donne la sensation agréable de retourner dans un endroit familier. Le glacier Perito Moreno, le Lago Argentino…  Les paysages s’enchaînent et les images défilent dans nos têtes.   Stop ou pas Stop ? Après une courte hésitation sur la façon d’atteindre le nord de la région de Santa Cruz, nous choisissons lâchement mais sûrement le bus de nuit qui nous dépose directement à Los Antiguos au petit matin. Déposé, le mot est d’ailleurs un peu faible pour  décrire la façon dont le bus nous a maltraité toute la nuit sur les nids de poules que constellent l’essentiel de la route. La nuit sera vite oubliée contrairement aux premières heures du trajet où El Calafate nous offre un dernier spectacle en guise d’adieu. Un coucher de soleil sur le lac et les montagnes qui ne semblait jamais vouloir laisser place à la nuit. L’occasion pour nous deux de sortir les appareils pour vous faire admirer le tableau. Au « réveil » à Los Antiguos, nous sommes fatigués mais plutôt contents du changement de décor. La végétation est plus verte et les villes sont fleuries. Nous voyons pour la première fois depuis Ushuaia des jardins qui ressemblent à des jardins et des arbres fruitiers qui fleurissent comme au mois de mai; ils ont même un printemps! La région autours du lac Buenos Aires bénéficie d’un micro climat qui permet d’y faire pousser à peu près tous les fruit et légumes. L’endroit y est tellement paisible que les indiens y venaient pour finir leurs vieux jours et y être enterrés.  Aujourd’hui il n’y à plus d’indien mais des propriétaires sympathiques, comme Padillo qui nous invite à visiter son exploitation et à boire le maté.   Le lendemain nous commençons le stop depuis Los Antiguos jusqu’à Coyhaique au Chili où nous attend notre 2ème wwoofing. Los Antiguos n’est qu’à 5km de la frontière mais personne ne...

Read More
Voyage au bout du monde

Voyage au bout du monde

By on Oct 30, 2014 in Carnet de voyage, Le voyage | 3 comments

Voyage au bout du monde . Suite à notre nuit imprévue à Atlanta, nous sommes finalement bien arrivés à Buenos Aires où Julien nous attendait avec Rodrigo et son taxi tuning. Merci à Julien et son cousin Laurent pour l’hébergement dans le quartier de Palermo, ce fut très agréable.   Nous avons pu profiter de la chaleur de la métropole avant le calme et la fraicheur des grands espaces de la Terre de Feu. La chaleur qui fut d’ailleurs presque fatale à Maylis qui nous à fait une syncope à la sortie du métro bondé ! (une chance que Julien ait fait 2 mois de médecine dans sa jeunesse). Buenos Aires c’est sympa mais ça reste une énorme métropole et nous avions hâte de partir vers le sud à la découverte de paysages plus étonnants, direction Ushuaia ! Après 3h30 de vol et un atterrissage presque contrôlé, nous voila au bout du monde ! les photos parlent pour nous … La ville en elle-même n’est pas particulièrement jolie, quadrillée comme la plupart des villes de Patagonie, le décor est un peu surfait entre les musées à la gloire de la ville du « bout du monde » et les boutiques de souvenirs. Il faut prendre un peu de hauteur pour admirer le tableau, le paysage autour du canal de Beagle est magnifique. Les voyages sont avant tout fait de belles rencontres, celle que nous avons faite ce 25 Octobre restera probablement la plus attachante et déchirante de notre périple. Je veux parler bien sûr de notre cher toutou d’Ushuaia (Toutoush) rencontré au hasard d’une randonnée. Le regard vif et amical, le poil blanc hirsute dans le vent d’antarctique, Toutouch nous a guidé fidèlement vers les sommets où la neige est éternelle, avant de nous quitter plus bas près du canal, sans regarder en arrière… L’idylle fut brève mais passionnée. Tu vas nous manquer Toutoush. A peine remis de nos émotions, nous sommes finalement allés voir le fameux phare « del fin del mundo » en bateau. Nous apprendrons par la suite qu’en fait, ce n’est pas vraiment le phare de la fin du monde qui lui, est plus loin et plus bas mais que pour l’atteindre il faut faire deux jours de bateau! Bref, on se dira...

Read More
Nous irons dormir à Atlanta

Nous irons dormir à Atlanta

By on Oct 23, 2014 in Carnet de voyage, Le voyage, Uncategorized | 3 comments

Nous irons dormir à Atlanta   08h20, c’est l’heure de notre arrivée à Buenos Aires. Notre pote Julien vient nous chercher à l’aéroport pour nous amener à l’appart dans le quartier de Palermo. On pose nos affaires, on prend une douche et nous voila parti à la découverte de la capitale argentine. Il est 08h20, on se lève réveillés par le décollage des avions et le flux continu des voitures, dans l’hôtel « Quality » à coté de l’aéroport, face à l’autoroute. Nous sommes restés à Atlanta… En voyage, il y a les galères des villes et les galères des champs. L’aventure dans les fermes n’ayant pas commencée, voici notre 1ère galère dans la ville d’Atlanta. Le premier signe d’inquiétude apparaît à Paris, quand l’hôtesse nous demande si nous avons notre autorisation de voyage, appelée « l’ESTA », pour se rendre sur le sol Américain. Heureusement, elle nous rassure vite :  » Ca va aller, vous direz simplement que vous êtes en transit. » Pour ceux qui ne le savent pas, l’ESTA est le formulaire que les américains ont mis au point pour éviter que les terroristes, les narcos trafiquants et autres mangeurs d’enfants ne débarquent sur leur sol. Tout le monde le sait, il faut répondre « non » à chaque question, payer 20 USD et welcome to America ! Arrivés à la douane d’Atlanta, la question est posée : – « Do you have ESTA ? – Heu.. we are in transit !? » Mauvaise réponse, on passe d’agents de douane en agents de douane pour finir enfermés comme des clandestins mexicains entre quatre murs. 2h après, nous entendons nos noms au micro, la porte automatique s’ouvre. Nous faisons la rencontre de Williams, notre douaniers en chef chargé de notre dossier. C’est le sosie parfait d’un des deux flics de Superbad (à gauche ci dessous). Notre avion décolle dans une heure et Williams n’a pas l’intention de se dépêcher. Fairplay, il nous prévient quand même : « il est possible que vous loupiez votre vol ! ». S’en suivent des allers retours croisés avec Maylis entre la salle d’attente et le comptoir de douane, entre détresse, espoir puis désespoir. Williams à décidé que ça prendrait du temps, nous finissons par nous rendre à l’évidence, notre avion va partir sans nous et nous...

Read More
Obtenir le PVT Argentine

Obtenir le PVT Argentine

By on Sep 3, 2014 in Conseils & bons plans | 2 comments

Obtenir le PVT Argentine   Nous avons opté pour le PVT Argentine (permis vacances travail) afin d’obtenir un visa de 12 mois.  Attention, vous ne pouvez faire votre demande que maximum 3 mois avant votre départ, mais il faut compter 1 bon mois pour faire votre dossier et obtenir la réponse de l’ambassade ! . VOICI LA LISTE DES DOCUMENTS A FOURNIR POUR CONSTITUER VOTRE DOSSIER « PVT Argentine » :   – Une lettre de motivation (rédigée en français) – Une photocopie de votre passeport – Une photo d’identité – La copie de votre réservation d’avion aller-retour – Un justificatif de ressources : votre banquier doit rédiger une lettre attestant que vous possédez 2 500 € sur votre compte, 3 mois maximum avant votre départ. – Un certificat médical de bonne santé auprès de votre médecin, à faire aussi 3 mois maximum avant votre départ. – Une attestation d’assurance-maladie. Le contrat  Globe PVT / WHV/ EIC nous a semblé être le mieux, il fonctionne avec le PVT et nous coûte 29,70€/mois grâce à une réduction sur le site : pvtiste.com – Un extrait de votre casier judiciaire apostillé. Celui-ci s’obtient uniquement à Rennes. Il faut dans un premier temps demander votre extrait de casier judiciaire en ligne ici. Une fois reçu, il suffit de le renvoyer à cette adresse : La cour d’appel de Rennes , Service de l’apostille, Place du parlement de Bretagne, CS 66423 35064 RENNES CEDEX. Dans votre enveloppe, joignez une enveloppe affranchie et libellée à votre adresse pour qu’ils puissent vous renvoyer votre casier judiciaire apostillé. – Pour finir, la traduction des documents ci-dessous : Justificatif de ressources / certificat médical / attestation d’assurance-maladie / L’extrait de votre casier judiciaire Voici la liste des traducteurs agréés par l’ambassade : liste Pour notre part nous avons contacté Odile Houssiaux, entre notre envoi par mail et la réception des documents, nous avons attendu 4 ou 5 jours, pour une somme de 80 € chacun. – Il ne vous reste plus qu’à photocopier tout vos documents et envoyer un recommandé avec accusé de réception au Consulat : Section Consulaire (Visas PVT) Argentine 6, rue Cimarosa 75116 Paris Email : consulat.argentine@noos.fr Tél. 01 44 34 22 00  –  Fax 01 44 34 22 09 – Par la suite, l’ambassade vous contactera dans un délai de 2 semaines. Un rendez-vous sera pris...

Read More