Navigation Menu

pucon_couv

 Nouvel an à Valparaiso

 

En quittant El Manso, nous sortons d’un chaud froid tant émotionnel que climatique.

De la même façon que nous sommes passés de la froideur d’un hippie calculateur à la chaleur d’une famille naturellement humaine, nous quittons notre wwoofing sous la neige après avoir passé une semaine sous le Soleil.

Nous voila donc à Bariloche, où nous retrouvons les températures presques oubliées du sud de la Patagonie. Nous allons fêter noël avec nos amis français Mathilde et Max et resterons quelques jours dans une auberge de jeunesse très cool d’où nous sortirons que rarement pour nous ravitailler en viande et en boisson. Nous y ferons entre autre la rencontre d’un allemand bizarre mais gentil qui apprenait à jouer un air de noël sur son ukulele, et d’un joyeux jardinier suisse qui se vexait quand la jeune aubergiste lui demandait d’avoir la gentillesse de ne pas consulter sur l’ordinateur commun des photos de femmes apparemment réchauffées.

Bariloche hostel

Comme chaque année, le nouvel an arrive après noël… Pour 2014, nous voulions parcourir 1 600km chiliens en 6 jours de stop pour aller voir le fameux feu d’artifices de Valparaiso. C’est beau de rêver!

La première étape était de sortir de Bariloche pour nous rendre à la frontière chilienne. Nous arrivons le premier soir en stop au camping de Villa Angustura. Un garde du parc national nous donne au passage une belle leçon de gentillesse en faisant deux allers retours de 20km pour nous déposer deux par deux dans sa petite voiture jusqu’au camping alors qu’il allait dans la direction opposée. Merci à lui.

Quand j’ai dit camping, vous pensiez à quoi?

villa angostura

Deux jours plus tard, nous sommes à Pucon au Chili pour un trek mémorable dans le parc Huerquehue qui permet d’observer l’imposant volcan Villarica. Avant toute chose, je me dois d’expliquer qu’il existe une légende que l’on nous raconte depuis Ushuaïa comme quoi il y aurait des condors qui domineraient les cieux de la cordillères des Andes. Sorte d’énorme aigle majestueux de 3,20m d’envergure, sacré chez les incas, qui se déplacerait en planant dans les airs à la recherche de carcasse d’animaux. Nous avons vite compris que ce dahu des airs servait surtout à impressionner les touristes.

Et un beau jour, lors d’un trek à Pucon, surgit un condor noir (…et blanc). Majestueux et planant dans les airs. La légende était donc vraie, nous le dirons aux touristes.

condor pucon

Et c’est vraiment impressionnant. Le trek aussi d’ailleurs!

pucon1 Pucon2

Le soir, nous nous sommes reposés dans un autre camping, près d’un lac. Maylis en profite pour jeter une ligne à l’eau, elle a définitivement une réelle passion pour la pêche. On lui souhaite un jour d’attraper un poisson!
Après un bon poulet, nous nous couchons repus.

pucon camping

Au matin, je me suis fais voler mon couteau de gaucho par un chien mal élevé. Nous sommes le 29 décembre au milieu de nul part et nous devons être à Valparaiso en deux jours de stop. De retour à la ville, nous optons pour le bus, et miracle, nous sommes à Santiago le 30 décembre soit à une heure de Valparaiso.

Santiago De Chile! Ou l’endroit parfait pour se rendre compte de la perte de son passeport… Panique, nous quittons nos deux amis français et nous nous dirigeons vers l’ambassade de France après être aller faire la déclaration de vol/perte à la gendarmerie. A l’ambassade, le gendarme français nous explique qu’il faut trois semaines pour refaire un passeport.

Nous sommes donc bloqués pour au moins 3 semaines au Chili, sans argent pour subsister, sans logement pour survivre, et nous devons être en Argentine le 03 décembre pour un volontariat hyper important à Mendoza qui nous permettrait d’avoir un toit et un peu de pain. C’est grosso modo ce qui a convaincu l’employée de l’ambassade de me faire une fleur.

– Yé vous fais oune fleur, parce que c’est noël!

Merci madame! 20 minutes plus tard, j’avais mon nouveau passeport valable pour un an.

Le soir même, nous retrouvons notre ami catalan Isaac à Valparaiso pour visiter la ville et fêter le réveillon. Il est avec deux amies chiliennes, nous avons donc notre équipe pour faire la fête comme il se doit.

Valparaiso, ville de fête et de couleurs, nous avons aimé marcher dans tes rues peintes et traverser tes marchés agités. Nous sommes aujourd’hui au sud de la Bolivie et nous pouvons toujours dire que Valparaiso est notre grande ville préférée d’Amérique du Sud jusqu’à maintenant.

IMAG2820_1

valpo

Le 01 janvier, nous décidons de rester un jour de plus. Malheureusement pas pour le plaisir de rester dans la ville mais parce que Maylis s’est fait avaler la dernière carte bancaire qui nous restait. Le 03 janvier nous récupérons la carte, le 04 nous disons adieu chaleureusement à nos amis espagnols et chiliennes.

Le 05 janvier nous arrivons après 5h de stop avec le même chauffeur à Mendoza, prêt pour notre 5ème wwoofing. Les décors ont changés depuis la frontière chilienne, tout devient plus sec, les cactus émergent sur les pentes ocres. On entrevoit l’ambiance western que l’on retrouvera après Mendoza.

Mais ça c’est une autre histoire…

paso los incas

Partager l'article:

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *