Navigation Menu
Wwoofing #03 – Instruments du vent

Wwoofing #03 – Instruments du vent

  • Author: Maylis & Adrien
  • Date Posted: Jan 23, 2015
  • Category:
  • Address: El Bolson

Wwoofing #03  Bioconstruction, Permaculture et Artisanat à El Bolson

 

Où ? El Bolson, Rio Negro, Argentine
Quand ? Une semaine en décembre 2014
Source : Liste wwoof Argentine : http://www.wwoofargentina.com/pre_host_farm.htm (ARG056).

Confort :

Deux lieux pour dormir :

1- A El Bolson dans un vieux campingcar à côté de la maison de Pastor. Avec accès à leur salle de bain et à l’électricité. Possibilité de se connecter à internet dans la maison seulement. Les repas végétariens se font en famille.

2- A « la huerta » à 20 min de route d’El Bolson dans une vallée traversée par le Rio Azul. Le cadre est magique ! Il y a deux maisons type bioconstruction en terre. L’une avec une grande cuisine et de la place pour dormir pour environ 3 personnes. Une batterie alimente les leds pour éclairer la pièce sinon il n’y a pas d’électricité. Il y a la possibilité de se chauffer au bois et de cuisiner au gaz ou au bois. Il y a aussi à l’extérieur deux fours à pain. L’autre maison (l’auberge) avec quatre lits superposés ( pour 8 personnes donc) et des douches solaires qui fonctionnent à peu près.

Travail :

Nous travaillons la plupart du temps en même temps que Pastor. C’est à dire beaucoup! Les journées peuvent commencer à 9h et finir le soir à 22h avec une pause de 3-4h pour se reposer quand le soleil tape trop fort. Il ne faut pas hésiter à dire à Pastor que l’on a assez travaillé sinon il profite de la main d’oeuvre!
Il est arrivé plusieurs fois que Pastor nous laisse plusieurs jours à la « huerta » lorsqu’il avait des choses à faire à la ville; ce sont les meilleurs moments pour travailler à son rythme et profiter comme il se doit du cadre exceptionnel.
Sinon nous avons eu le droit à un jour de repos par semaine.

 

  1. Activités réalisées  : 

    Le travail est divisé en trois parties : La permaculture, la bioconstruction et l’artisanat.

    – La permaculture se fait à la huerta, il y a trois serres et un espace suffisamment grand pour y cultiver beaucoup de choses.
    – La bioconstruction à la huerta (où se déroule depuis 7 ans un évènement autours de la bioconstruction). Ou à El Bolson pour la maison de la fille de Pastor.
    – L’artisanat se fait à l’atelier à 10min de chez Pastor où sont réalisés les instruments du vent. Ce sont des mobiles suspendus formés de tubes de différentes tailles qui produisent en s’entrechoquant un tintement subtil et relaxant (agaçant?) au grès du vent.

    • Tâches réalisées à la huerta : 
      • Arroser tous les matins
      • Construire des « camas » de 1x 3 mètres pour préparer la terre aux plantations.
      • Défricher plus d’espace.
    • Tâches réalisées en bioconstruction :
      • Revêtement intérieur à base d’argile et de sable dans l’auberge
      • Lissage des parois
      • Découper et fixer les poutres pour la charpente du toit de la fille de Pastor
      • Peindre les planches pour le parquet
    • Artisanat à l’atelier :
      • Découper des palais de bois à la scie sauteuse
      • Usiner les palais de bois
      • Façonner le bois au ciseau à bois (avec une machine qui fait tourner les bois sur un axe).
      • Dessiner et découper des formes prédéfinies à la scie sauteuse
      • Percer les tubes en métal, limer les tubes, poncer les tubes…
    • Autres taches :
      • Cuisiner (surtout à la huerta)
      • Vider les toilettes sèches
      • Entretien de l’auberge (balaie, vaisselle etc.)
  2. Points forts

    • Le point fort de ce wwoofing, c’est le cadre sublime à la huerta près du rio Azul. Il y a un endroit bien nommé « el paraiso » à 30 min de marche de l’auberge. L’eau est glacée mais l’endroit est magique.
    • La rencontre des autres wwoofers a largement contribué à la qualité du séjour
    • On fait beaucoup de choses donc on apprend beaucoup. Même si on manque parfois d’explication!
    • Il y a plein d’épices à découvrir dans la cuisine à la huerta.
    • Une soirée pizzas video-projecteur en famille chez Pastor.
    • La maison de Pastor est une véritable réussite esthétique de bioconstruction.
  3. Points faibles

  • Pastor travaille beaucoup donc, quand on travaille avec lui, on travaille toute la journée si on ne lui suggère pas de s’arrêter. Il a tendance à oublier que nous sommes des volontaires et que nous l’aidons à construire bénévolement sa maison.
  • Le jour libre, nous devons nous organiser pour trouver à manger.
  • Il faut toujours négocier avec Pastor pour obtenir des choses (ce qui n’est pas forcément naturel chez les gens bien élevés).
  • Pastor a des idées bizarres sur le monde et la fin du monde…
Pour conclure : Il est vrai que nous avons passé une semaine formidable mais un peu étrange. Notamment à cause d’histoires qui circulent au sujet de Pastor. Il faut savoir que son profil sur la liste de wwoofing a été radié. Il utilise donc celui de sa mère qui nous renvoie vers son fils pour trouver des volontaires. Objectivement, ce wwoofing reste un mystère : Soit les histoires au sujet de notre hôte étaient exagérées, soit nous avons subie un régime particulier et bienveillant car nous avons mentionné que nous diffusons des vidéos sur nos wwoofings sur internet. Nous ne vous encourageons donc pas à faire ce wwoofing.

 

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *