Navigation Menu
Wwoofing #05 – Yoga à Madre Tierra

Wwoofing #05 – Yoga à Madre Tierra

  • Author: Maylis & Adrien
  • Date Posted: Mar 27, 2015
  • Category:
  • Address: tunuyan, argentina

Wwoofing #05 Yoga, magasin bio et bioconstruction à Mendoza

 

Où ? Tunuyan, Mendoza, Argentine
Quand ? Deux semaines en janvier 2015
Source : Liste wwoof argentine :  http://www.wwoofargentina.com/pre_host_farm.htm (ARG077).

Confort :

Les volontaires dorment dans une maison qui leur est consacrée, certains dorment dans leur tente. La maison est gérée par les volontaires qui s’enchainent et se croisent pour quelques semaines, donc évidemment l’entretien est fait au minimum.

Dans la maison il y a une chambre avec trois lits simples et une cuisine-salon avec un lit supplémentaire. La cuisine est équipée d’une gazinière et d’un four à bois pour le pain et autres douceurs… Les hôtes fournissent régulièrement la nourriture végétarienne et l’eau potable.
La salle de bain est équipée d’une baignoire mais comme vous pouvez le voir dans l’épisode, il faut évacuer les criquets avant usage. L’eau est froide mais il fait tellement chaud que ce n’est pas gênant.

Nous travaillons pour deux hôtes différents; Azusena et Jorge vivent avec leurs deux jeunes enfants dans leur maison et Gustavo qui lui, vit dans la sienne et travaille à Mendoza. Il y a d’autres maisons dont une autre qui appartient à la « communauté » Madre Tierra (d’Azusena et Jorge).

Travail :

La semaine est divisée en trois :

– Deux jours et demi avec Jorge et Azusena pour travailler au potager, au magasin bio, et à la confection d’un lieu pour sécher les fruits et légumes. Le magasin bio est l’endroit où Jorge et Azusena vendent des produits préparées bio sous la marque « Madre Tierra ».
– Deux jours et demi avec Gustavo pour travailler à la construction de sa maison.
– Deux jours de repos.

Nous faisions des journées de travail de 7h environ (9h-13h/17h-20h)

 

  1. Activités réalisées  :

    Avec Jorge et Azusena

    – Un peu de travail de bioconstruction pour un mur de sa maison.
    – Au magasin bio : Remplissage des sachets (mélanges pâtes/pesto, riz/masala etc.) Pesage des sachets, étiquetage des produits, mise en carton.
    – Au potager et au verger: Désherbage, ajout de crottin de cheval, semence de stevia, celeri et basilique. Récolte de feuilles de quinoa pour le magasin. Ajout de tuteurs pour les pêchers. Réalisation de conduits pour l’eau.
    – Préparation du sol pour créer un « secador » destiné à faire sécher les fruits et légumes grâce au Soleil. Etalage des graviers sur toute la surface du sol.

    Avec Gustavo

    – Pose d’enduit en argile, sable, paille et crottin de cheval sur un mur extérieur.
    – Création d’une fosse septique naturelle : creusement d’un trou d’1,20m de profondeur et 3x1m de surface à la pioche.
    – Peinte du bois à l’intérieur de la maison avec de l’huile de lin.
    – Création d’une surface plane dans le jardin pour faire un espace de tai chi chuan (art martial).

  2. Points forts

    • Le verger regorge de fruits bien mûrs, notamment les pêches et abricots qui étaient à points lors de notre visite. Nous allions tous les jours nous balader à travers le verger pour déguster quelques fruits.
    • Gustavo aime partager sa passion pour le Yoga, shi kung et tai chi. Il donne des cours gratuitement à Mendoza et nous a appris les bases de ces exercices de relaxations et de concentration.
    • Jorge aime partager ses histoires et son expérience, c’est une personne très agréable et généreuse.
    • Il régnait dans notre petite maison une très bonne ambiance entre les volontaires.
    • Les deux jours de repos permettent de bien se reposer et de profiter des alentours.
  3. Points faibles

    • Le fait de vivre dans notre maison a fait qu’il y avait peu d’échange avec nos hôtes (excepté avec Gustavo qui était toujours partant pour venir manger avec nous).
    • Relation assez froide avec Azusena, on avait parfois l’impression d’avoir une relation professionnelle de patron à ouvriers…
    • Malgré ce manque d’échange, il fallait respecter certaine règles infantilisantes: Interdiction de fumer et de boire. Azusena nous a confisqué une bouteille de Ricard pour des questions de « vibrations » dans la communauté.
    • Leur commerce est un peu ambigu car on pourrait croire que tout est produit sur place. Ils vendent leurs produits bios étiquetés « Madre Tierra », mais quasiment la totalité des produits sont achetés en gros (pâtes, riz, épices, thé, miel, sel, vanille) puis mélangés (ou pas) et étiquetés au magasin. Même les produits que nous mangions venaient de l’extérieur…