Navigation Menu

Hola CHile

Hola Chile!

 

Nous quittons le camps du Gaucho Carlos pour revenir une nuit à El Calafate. Pas que cette ville nous manque mais pour des raisons plus pratiques de logistique, afin de s’expédier vers le nord à destination de notre prochain wwoofing au Chili.

Nous n’y avions passé que trois jours, mais le retour à El Calafate nous donne la sensation agréable de retourner dans un endroit familier. Le glacier Perito Moreno, le Lago Argentino…  Les paysages s’enchaînent et les images défilent dans nos têtes.

 

Perito Moreno, Argentina

Lago Argentino, El Calafate

El Calafate

Stop ou pas Stop ? Après une courte hésitation sur la façon d’atteindre le nord de la région de Santa Cruz, nous choisissons lâchement mais sûrement le bus de nuit qui nous dépose directement à Los Antiguos au petit matin.

Déposé, le mot est d’ailleurs un peu faible pour  décrire la façon dont le bus nous a maltraité toute la nuit sur les nids de poules que constellent l’essentiel de la route.

La nuit sera vite oubliée contrairement aux premières heures du trajet où El Calafate nous offre un dernier spectacle en guise d’adieu. Un coucher de soleil sur le lac et les montagnes qui ne semblait jamais vouloir laisser place à la nuit. L’occasion pour nous deux de sortir les appareils pour vous faire admirer le tableau.

El Calafate sunset

El Calafate rojo

El Calafate road

Au « réveil » à Los Antiguos, nous sommes fatigués mais plutôt contents du changement de décor. La végétation est plus verte et les villes sont fleuries. Nous voyons pour la première fois depuis Ushuaia des jardins qui ressemblent à des jardins et des arbres fruitiers qui fleurissent comme au mois de mai; ils ont même un printemps!

La région autours du lac Buenos Aires bénéficie d’un micro climat qui permet d’y faire pousser à peu près tous les fruit et légumes. L’endroit y est tellement paisible que les indiens y venaient pour finir leurs vieux jours et y être enterrés.  Aujourd’hui il n’y à plus d’indien mais des propriétaires sympathiques, comme Padillo qui nous invite à visiter son exploitation et à boire le maté.

Los Antiguos Puerto Guadal

Le lendemain nous commençons le stop depuis Los Antiguos jusqu’à Coyhaique au Chili où nous attend notre 2ème wwoofing. Los Antiguos n’est qu’à 5km de la frontière mais personne ne s’arrête pour nous prendre. On passera la douane à pied en espérant avoir plus de chance au Chili.

Sac à dos scannés, passeports tamponnés, Maylis sort en tête déterminée à trouver une âme charitable sur le sol chilien jusqu’à ce que le douanier l’interpelle hilare, pour  lui signaler qu’elle est en train de retourner en Argentine!

L’agent partait en pause déjeuner à Chile Chico, on aura gagné un autostop, en plus du fou rire à la douane.

Los Antiguos, Chile Chico

Chile Chico boat

La suite, c’est encore du stop avec ses hauts et ses bas. Une première journée plutôt facile où un gaucho chilien nous prend après un quart d’heure d’attente. On traverse des paysages inattendus toujours plus beaux à chaque virage.

Lago

Lago2

 

La general carrera

Et une 2ème journée qui ne devait être qu’une formalité, se transforme en calvaire de 40km dont 30 à pieds, le ventre vide.

Mais rassurez-vous, nous sommes finalement bien arrivés à Coyhaique, le coeur léger, le ventre plein!

Aussi, vous trouverez en bonus ci-dessous une vidéo de notre escapade à Puerto Tranquilo. Alors, détendez-vous, ouvrez bien vos chakras et appuyez sur play!

A bientôt les amis!

Partager l'article:

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *