Navigation Menu

10441005_379698892194877_3980615898205774994_n

Sur la route d’El Bolson

 

Le wwoofing c’est bien, et en plus c’est beau.
Nous pourrions déjà prétendre avoir roulé notre bosse niveau wwoofing, pourtant nous ne sommes pas prêt d’en rester là tant chaque expérience nous réserve son lot de surprises.

Cela dit nous avons encore du chemin à faire, mais si nous faisons le bilan de ces quatre wwoofings, ils étaient tous plantés dans des décors de rêve.
Si vous suivez bien vous en avez déjà vu deux, je vous laisse imaginer la suite!

Cheval, Coyhaique

Entre deux wwoofings, nous nous laissons une semaine pour aller d’un point à un autre en stop. Cette fois ci, nous partons sous la pluie de Coyhaique pour aller à El Boslon en Argentine. Tout roule plutôt bien, nous profitons de la pluie pour attendrir les conducteurs. En 3-4 jours nous avons testé à peu près tous les moyens de transport;

  • Camion transporteur d’or
  • Le coffre d’une voiture/campingcar (aménagé pour y dormir mais pas vraiment pour les autostopeurs)
  • L’arrière d’un campingcar dans le parc Queulat
  • Un bus d’ouvrier à Puyuhuapi
  • L’arrière d’un camion jusqu’à la frontière (élu transport de l’année par un panel de deux utilisateurs)
  • Et tant d’autres (merci à eux!)

Je reviens sur Puyuhuapi où nous avons passé une nuit. Nous avons donc été pris en stop par ce bus d’ouvriers, ambiance testostérone et grosse fatigue pendant le trajet jusqu’au petit village au milieu de rien où nous passerons une nuit. Très bonne surprise, le village endormi au bord du lac nous prédit une nuit calme et réparatrice.

Puyuhuapi bateau

Puyuhuapi ponton

puyuhuapi maylis

puyuhuapi nuit

Les journées de stop s’enchainent, mais la plus belle fût la dernière pour passer la frontière argentine, dans le transport ultime de l’auto-stoppeur, à savoir la remorque du camion. Confortable, spacieux, abrité du vent, et surtout doté d’une vue panoramique à 360°. Nous avons traversé la cordillère de la meilleure façon à travers les paysages grandioses et les villages chiliens isolés dans la montagne.

DCIM103GOPROchili village

Nous arrivons en Argentine avec trois jours d’avance. Gonflés par notre performance, nous décidons d’aller voir les baleines en stop sur la côte atlantique du pays. Gros échec, je me rends compte que j’ai oublié ma carte bancaire au Chili. On se ravisera au quart du chemin pour revenir en express à El Bolson pour notre 3ème wwoofing.

El Bolson, ville de hippies et d’artisanat, où nous allons faire de la bioconstruction, de l’artisanat et de la permaculture. Cela parait très cool sur le papier, nous vous raconterons notre (més)aventure dans un prochain article…

Pour patienter, je vous laisse aprécier les photos et la vidéo ci-dessous sur notre escapade dans le Bosque tallado (forêt sculptée) dans les hauteurs d’El Bolson.

Bosque TalladoBosque Tallado2

Partager l'article:

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *