Navigation Menu

wwoofing

l

Comment voyager grâce au volontariat

l

Si le coût d’un voyage vous retient de partir à l’étranger – ou si vous êtes naturellement intéressés pour vivre des expériences alternatives de voyage, vous devriez vous tourner vers le volontariat dans la partie du monde qui vous attire.

Il y a plusieurs organisations à travers le monde qui font le lien entre les volontaires et les fermes, entreprises, associations ou particuliers qui sont prêt à échanger le gîte et le couvert contre quelques heures de travail.

Voila près de 6 mois que nous voyageons à travers l’Amérique du Sud grâce aux différents organismes de volontariats. C’est un moyen incroyable de découvrir le monde, d’éviter les sentiers battus, apprendre une langue, rencontrer des gens et de vraiment s’imprégner d’une culture étrangère. Mais avant de partir, il est important de trouver l’organisation et l’hôte qui vous convient.

Voici un liste qui devrait vous aider pour débuter:

l

Trouvez votre ferme grâce au wwoofing :

l

WWOOF – World-Wide Opportunities on Organic Farms – A été fondé en 1971 en Angleterre pour permettre aux travailleurs londoniens d’échapper à la ville pour apprendre les rudiments de l’agriculture biologique. Le concept s’est aujourd’hui largement étendu au monde entier. Il y a désormais plus de 12 000 hôtes dans plus de 100 pays.

Ce qu’ils proposent : En échange de votre aide, cela peut aller de 4h à 7h de travail par jour (voir plus chez certains!), vos hôtes vous propose de vous nourrir et de vous héberger, et bien sûr, vous donne l’opportunité d’apprendre des techniques d’agriculture locale et écologique.

Exigences : Les exigences et les capacités requises varies selon les hôtes, mais officiellement les volontaires doivent avoir plus de 18 ans (ce qui n’est pas vraiment respecté en pratique). Logiquement, il n’y a pas de compétences particulières demandés puisque le système est avant tout créé pour développer l’échange de connaissances sur l’agriculture biologique. La durée du séjour dépend aussi suivant les fermes mais une durée minimum de 2 semaines est généralement appréciée par les hôtes. Toutes les démarches concernant les visas doivent être prise en charge par les volontaires et une faible participation doit être payée à l’organisme pour accéder à la liste des contacts des pays (environ 20 euros par pays).

l

Parcourir le monde grâce à helpX :

l

HelpX est une organisation d’échange de travail similaire. Sauf que contrairement au wwoofing, helpx vous propose une liste généreuse de volontariat dans tous les pays. En plus des quelques fermes écologiques vous avez l’opportunité de faire toutes sortes d’activités dans d’autres domaines.

Ce qu’ils proposent : HelpX offre aux voyageurs à la recherche d’économie ou d’expériences une vaste offre de possibilités d’échanges dans à peu près tous les coins du monde. Par exemple, vous pouvez travailler dans une auberge au bord de la plage, restaurer une maison en France, aider un gaucho en Patagonie, être fille au pair en Australie. Il y a énormément d’endroits et de possibilités.

Exigences : Il n’y a pas de limite d’âge avec helpX, et naturellement, les autres exigences dépendent du type de travail que vous allez faire. Helpx n’est pas une agence donc c’est encore aux volontaires de s’organiser pour les démarches administratives type visa, passeport etc. Il y a aussi une participation d’environ 20 euros pour être membre mais valable pendant 2 ans et dans tous les pays du monde.

El Manso

Il existe d’autres organisations similaires comme workaway ou agriturismo, donc, rendez-vous vite sur les différents sites pour trouver l’expérience de volontariat qui vous correspond le mieux. Cela pourrait être votre prochain ticket pour parcourir le monde!

Avant de vous lancer dans les recherches je vous laisse profiter des épisodes de notre websérie wwoofnext. Le premier en patagonie argentine chez un gaucho a été débusqué sur helpx et le deuxième dans une ferme au Chili grâce aux site wwoof Chili.

l

A suivre: Nous préparons un article pour vous donner les conseils ultimes pour organiser et vivre votre expérience de volontaire de la meilleure façon (lien à venir).

Partager l'article:

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedin

    6 Comments

  1. Je viens juste de découvrir votre blog et je suis super contente car il nous parlent beaucoup. Nous voyageons autour du monde en ayant comme projet de faire du volontariat dans chaque pays traversé. Nous sommes sur Workaway ,qui pour le moment nous a donné entière satisfaction et nous avons eu une expérience de Woofing en Chine. Nous tentons aussi un peu le Stop mais ce n’est pas pour le moment notre moyen principal de transport 🙂
    Super idée de faire des vidéos ! Hâte de lire (et voir quand la connection sera meilleure) vos bons plans et vidéo.

    • Merci beaucoup Aline! En Amérique du Sud, nous gardons un super souvenir des volontariats, c’est vraiment un moyen génial de voyager et de rencontrer des locaux, je n’imagine même pas autour du monde, vous allez vivre une belle expérience 🙂
      Bonne continuation!

  2. Je viens de découvrir votre blog et ça tombe à pic! Je projette de voyager en Amérique Latine, essentiellement en faisant du volontariat (wwoofing, workaway, helpX, service volontaire, ONG, etc.)… plutôt du Mexique jusqu’au sud du continent. Dans votre article vous faites référence aux visas. Justement c’est un sujet qui m’inquiète en ce moment. Alors je viens vers vous pour profiter de votre expérience 😉
    Savez-vous si certains pays nécessitent d’avoir un visa particulier pour faire du volontariat/bénévolat (comme VVT, permis de travail…)? Si oui, lesquels ? Est-ce qu’un visa touristique suffit dans la majorité des pays?
    Comment vous êtes-vous organisés ? Le VVT Argentine a suffit ?
    Apparemment au Mexique aucun visa n’est nécessaire pour le wwoofing…
    Merci d’avance pour vos conseils !

    • Salut Bertille,

      Pour faire du volontariat (non rémunéré), le visa touristique suffit largement en Amérique du Sud. La seule contrainte est que tu es limitée en nombre de jours dans certains pays. Par exemple, en Bolivie ils sont un peu tatillons la dessus. Il me semble que nous étions autorisés à rester 45 jours donc attention à ne pas dépasser, nous avons rencontré des voyageurs qui ont dû payer pour chaque jour passer en plus sur le sol bolivien.
      Pour l’Argentine en revanche, nous sommes parti avec un PVT argentine puisque nous voulions rester plus de trois mois dans le pays, mais tu peux largement rester plus de trois mois avec un visa touriste, il sont beaucoup plus souple. N’hésites pas à poser la question au douaniers lorsque tu passes une frontière.

      Par contre pour le Mexique, j’ai pas d’info!

      Je te souhaite un excellent voyage!

      Adrien

  3. Bonjour, j’aimerais savoir si je peux faire du woofing sans visa travail au Mexique pour une durée de 2 mois.merci!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Des astuces pour partir vivre à l'étranger ? OUI ! | TILT - […] Blog sur le Woofing : WWoofnext – Comment voyager grâce au volontariat […]

Répondre à Bertille Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *